fbpx
siglufjorður-ragnar-jonasson-la-martiniere

La série Siglufjörður

L’extraordinaire success story

C’est lors d’un rendez-vous avec l’agente qui représente les droits d’Henning Mankell, en octobre 2015, que les éditions de La Martinière repèrent, dans un coin de catalogue, ce jeune auteur islandais, encore inconnu en France. Ragnar Jónasson n’a pas quarante ans, il est avocat dans le domaine de la finance ; mais il a déjà traduit quatorze romans d’Agatha Christie en islandais et écrit les cinq premiers romans d’une série policière, que l’Angleterre vient tout juste de commencer de publier. Le premier roman est lu en une soirée : l’agente reçoit l’offre de La Martinière dès le lendemain, portant sur l’ensemble de la série.

Six mois plus tard, le livre sort en France. Avec cette particularité que le titre islandais original est traduit… en islandais ! Snjór, pour « la neige ». Amusé par cette idée, l’auteur se prête lui-même au jeu de trouver des mots courts et prononçables pour ses titres « français ». Mörk pour le second volume (« forêt », « limite »). Nátt (« nuit ») pour le troisième volet de la série, titre trouvé lors de la venue de l’auteur à Lyon, pour le festival Quais du Polar en mars 2017. Et enfin Sótt (« fièvre ») pour le quatrième tome.

La série de Ragnar Jónasson a séduit plus de 500 000 lecteurs.

snjor-ragnar-jonasson-la-martiniere

mork-ragnar-jonasson-la-martiniereragnar-jonasson-natt-lamartiniere-achetersott-ragnar-jonasson-lamartiniere-boutique

    place-des-librairies-lamartiniere-ragnar-jonassonlibrairies-independantes-ragnar-jonasson   cultura-ragnar-jonasson-lamartiniere

Input your search keywords and press Enter.
QUE NOUS PRÉPARE RAGNAR JÓNASSON ?
Tenez-vous au courant de son actualité
Nous nous engageons à ne pas diffuser vos données personnelles à des tiers.